Consultez également son site de design intérieur

Feng Shui Montreal

animal


Magazine Animal - volume 15 #4

le Feng Shui et les animaux

L’INFLUENCE DU FENG SHUI SUR LES ANIMAUX

DE PLUS EN PLUS D'OCCIDENTAUX INTÈGRENT LA PHILOSOPHIE DU FENG SHUI DANS DIFFÉRENTES SPHÈRES DE LEUR EXISTENCE ET DE LEUR QUALITÉ DE VIE; ÇA SE RÉPERCUTE SUR LA DISPOSITION DE LEURS MEUBLES, SUR LEUR CHOIX DE MATÉRIAUX ET DE COULEURS, ETC. NOS ANIMAUX DE COMPAGNIE PROFITENT-ILS DES BIENFAITS DE CET ART DE VIVRE MILLÉNAIRE?
par Louise Bouchard

Le feng shui visent à créer un environnement harmonieux dans lequel l’énergie vitale (le chi) circule sans heurts, favorisant la santé mentale, le bien-être et la prospérité. Il prend en considération tous les éléments vivants — les astres, les humains, les animaux, les végétaux, les minéraux — qui interagissent et composent l’énergie environnementale. Tout ce qui se trouve autour de nous a un effet favorable ou non sur nous. Étant des membres à part entière des foyers d’aujourd’hui, les animaux familiers influencent, eux aussi, l’ambiance qui y règne à la maison.

Des bêtes… pas si bêtes!
La seule présence d’un animal contribue à un bon feng shui dans une maison. «Chaque animal possède une énergie spécifique, précise Mme Lydia Pawelak, consultante en feng shui. Le chien a un instinct protecteur et donne un amour inconditionnel à ses maîtres.» Il dégage une belle énergie, favorise la bonne humeur et la légèreté de son entourage, let est naturellement attiré par les bonnes vibrations; c’est pourquoi ses maîtres devraient prendre le temps de l’observer pour déterminer les zones de leur environnement qui leur sont favorables. À l’opposé, le chat recherche les endroits chargés d’énergie négative afin de la neutraliser. «Les chats ont le pouvoir d’éliminer et d’alléger les lourdeurs énergétiques, explique Mme Pawelak. Lorsqu’ils vont se blottir contre leur propriétaire, sur une région affectée par la maladie, ils peuvent apaiser les douleurs.» Par ailleurs, un aquarium reproduisant l’univers marin crée un effet de calme dans une maison (en Chine, les poissons sont considérés comme des porte-bonheur qui attirent la prospérité).

La loi du retour
Les animaux familiers apportent beaucoup de bienfaits aux gens qui les côtoient, à condition que ceux-ci leur procurent les soins appropriés: si on néglige ces compagnons, la qualité de leur énergie diminue. Le fait de s’occuper d’un chien — de le nourrir, de le brosser, de le promener, de jouer avec lui, de le caresser — donne de la stabilité à l’humain et l’oblige à jouir de l’instant présent. «Durant ces moments remplis d’attention et d’affection, il y a un échange d’énergie très favorable entre l’humain et la bête», rappelle Lydia Pawelak.

Selon la philosophie du feng shui, les bons soins ne se limitent pas aux tâches quotidiennes. Il existe plusieurs facteurs dont il faut tenir compte pour rendre notre animal le plus heureux et le plus en santé possible. Le désordre, le manque de propreté et l’encombrement nuisent à la bonne circulation du chi ainsi qu’aux occupants des lieux, y compris les bêtes. Il faut fournir à son compagnon un environnement sûr en dégageant les fenêtres et les voies d’accès aux portes, en éliminant les sources de dangers (comme les objets contre lesquels il pourrait se cogner, ou avec lesquels il pourrait se couper ou se blesser). Il faut aussi assurer une bonne qualité de l’air en aérant la maison adéquatement et en veillant à ce que l’animal puisse accéder à des zones d’ensoleillement et d’ombre, surtout lorsqu’il passe la journée tout seul (pensez à allumer une lampe, les jours pluvieux ou sombres).

Choix de l’espace
Plus le chien se sent à l’aise, plus son système immunitaire et sa santé se renforcent, et plus ces effets bénéfiques se répercutent sur son entourage. Idéalement, l’animal doit disposer d’un espace personnel doté d’un mur (pour accroître son sentiment de sécurité), mais lui offrant une bonne vue d’ensemble de la maison. Si on hésite, on peut laisser son compagnon choisir son espace. En l’observant, on finira par connaître son coin préféré. Côté déco, on pourvoit son espace, d’un coussin ou d’un panier confortable qui s’harmonisent avec les couleurs environnantes. Il importe de respecter l’aire de vie de l’animal en ne plaçant pas des piles d’objets à proximité de son espace. «En feng shui, il convient de séparer les zones selon les fonctions, explique Mme Pawelak, et cette règle s’applique aussi aux animaux. La zone repas doit se situer près de la cuisine. La zone repos dans un endroit plus tranquille.» Le chien doit toujours avoir de l’eau fraîche à sa portée, dans un bol bien propre, dépourvu de résidus. Les couleurs rouge et jaune, reconnues pour stimuler l’appétit et la bonne humeur, sont des teintes parfaites pour les plats contenant sa nourriture.

Dur, dur, la solitude!
«Les chiens sont des êtres au caractère enjoué, qui aiment être en contact avec leurs congénères et les humains, note Lydia Pawelak. La solitude n’est pas idéale pour eux, surtout s’ils passent la journée dans une cage ou au sous-sol. Certains jappent beaucoup, alors que d’autres dorment pour éviter l’ennui. Ces différents comportements créent une énergie agressive qui rend l’entourage nerveux, au retour à la maison.» Quand un chien souffre trop de solitude, il est bon de trouver quelqu’un qui passera un peu de temps avec lui et qui le fera sortir pour rétablir l’équilibre.

Attention à l’intolérance!
Malheureusement, trop de gens adoptent un chien pour faire plaisir à leur conjoint ou à leurs enfants, une situation qui risque de transformer la bête en élément négatif et en source de tensions. «Il faut vraiment bien y penser avant de passer à l’action, explique Lydia Pawelak. La personne qui décide d’adopter un animal doit donner des consignes claires aux autres membres de sa famille concernant sa participation (ou non-participation) aux soins prodigués à l’animal; de son côté, elle doit établir un bon contact avec lui.»

Les ESPÈCES à éviter en feng shui
• Pour qu’un oiseau produise un bon feng shui, sa cage doit être bien centrée, et il doit être libre de temps en temps.
• Les reptiles, les tarentules et autres animaux du genre ne devraient pas vivre en captivité. De plus, ils créent des tensions en dérangeant les gens qui en ont peur.

 feng shui